Qu’est-ce qu’une serre tunnel multichapelle ?

Ce modèle de serre tire son nom de sa forme et surtout de ses dimensions impressionnantes. Une serre tunnel chapelle est destinée à la production en grande quantité. C’est pourquoi on la rencontre rarement seule mais le plus souvent accolée à d’autres, formant ainsi une structure globale appellée multichapelle. Un “élément” mesure plusieurs mètres de large, mais surtout plusieurs mètres de haut : c’est ce qui lui donne son nom de chapelle. Certains constructeurs poussent même le sens du détail en fabriquant des modèles appelés “gothiques” avec un toit légèrement cintré.


Une autre caractéristique est la possibilité, sur certaines, d’ouvrir le toit pour y faire rentrer de l’air frais et baisser ainsi la température, ou la pluie pour arroser et augmenter l’hydrométrie dans la serre tunnel.
Elles se construisent grâce à un assemblage de tubes qui permet de définir la longueur, et plusieurs couvertures sont possibles, même si le verre est peu utilisé en raison d’une part de son poids et de son coût, et d’autre part en raison de sa fragilité aux chocs (grêle) augmentée par les surfaces à couvrir. Il est possible d’utiliser du film plastique pour serre, des plaques de polycarbonate translucides ou des plaques opaques pour les murs et des plaques translucides pour le toit.

L’intérêt principal des serres multichapelle est donc la grande surface de culture, mais surtout la possibilité d’y faire pousser des végétaux qui grimpent vite en hauteur. Ce type de serre est bien sûr réservé aux professionnels, ne serait-ce qu’en raison du prix. On l’utilise fréquemment en floriculture et en horticulture, en pépinières et également dans les magasins de jardinage où les clients entrent directement dans une grande serre multichapelle où sont exposés les plants et les outils à vendre.